8

Concrètement, ces dernières déci-

sions ont permis de dégager un socle 

financier honorable pour investir et la 

question qui vous sera posée le 24 avril 

prochain est de déterminer l’utilisation 

que vous souhaitez faire d’une partie de 

ces fonds.

Entre réduction de l’endettement et nouvel 

emprunt :

Les indicateurs utilisés pour évaluer 

la gestion des Collectivités, appelés 

seuils d’alertes interministériels ont fait 

apparaître une bonne gestion de la ville. 

Si 2016 marque un nouveau pas dans le 

plan de redressement voulu par la ville, 

il s’agit aujourd’hui de prioriser nos 

projets et de vous laisser le choix sur les 

directions à prendre.

Le chiffre : 14 260 210, 85 €

C’est en euros, l’encours de la dett e de la collec-

tivité,  en comptant les intérêts au 31 décembre 

2016 si aucun emprunt n’est contracté. 

Refuser la dépense de 4 896 000 € pour 

la rénovation du Molitor reviendrait à ne 

pas endett er la commune plus avant et 

ainsi de consolider notre trésorerie pour 

les projets futurs.

L’IMPACT FINANCIER SUR LE BUDGET 

DE LA COMMUNE

Lors du Débat d’Orientation Budgétaire, 

la Municipalité a présenté un état 

des lieux de l’action menée depuis 

la nouvelle mandature. La baisse 
des dotations de l’État, qui concerne 

l’ensemble des communes françaises 

a dû être absorbée. Celle-ci représente 

pour Hayange une perte d’environ 

520 000 € sur 3 ans. 

Une gestion prudente pour de nouveaux 

investissements, un axe pris en toute 

responsabilité :

Afi 

n de réduire considérablement 

les dépenses de fonctionnement de 

notre Mairie, et grâce à une gestion 

économe, portée sur l’avenir plutôt que sur 

l’immédiateté, nous avons :

-Analysé au cas par cas les départs en re-

traite du personnel ;

-Chassé les dépenses superfl ues ;

-Assaini la situation de la commune ;

-Evité de recourir à l’emprunt,

-Et ainsi, dégagé des réserves d’investisse-
ment potentiel.

À la dépense d’un montant de 

4 896 000 € pour le projet de 

rénovation du Molitor !

Je dis Non