2

investissements seraient évidemment 

envisagés, comme par exemple - si le  

«NON» l’emportait - la rénovation des 

places de l’Hôtel de Ville (Résistance & 

de la Déportation et Schneider), pour un 

montant de 1,5 millions d’euros.

Mon équipe et moi avons fait le choix de 

rester neutres, afi n de vous laisser com-

plètement libre de mener votre propre 

chemin de réfl exion et de décider, en 

votre âme et conscience, de la direction 

que vous souhaitez donner à ce projet.

Maintenant que vous avez toutes 

les cartes en mains pour décider de 

l’orientation de notre politique d’in-

vestissements, je compte sur chacun 

de vous pour exercer son droit le plus 

égalitaire et ainsi à aller voter afi n de faire 

entendre votre voix.

Votre Maire et Conseiller Régional

Fabien ENGELMANN

Chères Hayangeoises, Chers Hayangeois, 

Chers amis,

Vous trouverez dans ce bulletin toutes les 

informations qui vous seront nécessaires 

pour voter « Oui » ou « Non » à la dépense 

de 4 896 000 d’euros pour la rénovation 

du Molitor, ce dimanche 24 avril.

Comme vous le savez, ce référendum est 

une première dans notre vallée, en plus 

de me tenir à cœur et de faire partie de 

mes promesses de campagne.  La démo-

cratie, au sens premier du terme, doit 

être respectée, défendue et même choyée. 

Il est donc important que vous, citoyens 

et piliers de notre ville, puissiez donner 

votre avis à l’occasion de prises de 

décisions importantes, notamment lors-

qu’il s’agit d’un projet coûteux.

Le Molitor est l’un des principaux 

monuments hayangeois. Salle de spec-

tacle adorée pendant ses glorieuses 

années, très prisée des grandes stars de 

son époque, elle a été peu à peu laissée 

à l’abandon, perdant ainsi de son éclat. 

Nous vous proposons donc de lui donner 

une seconde jeunesse et de redorer l’âme 

d’une salle emblématique de notre ville, 

mais aussi de notre région.

Cependant, dans un souci de totale 

transparence, il est important que vous 

sachiez que dire « OUI » à un investisse-

ment aussi conséquent n’est pas anodin 

en termes fi nanciers et pèse ainsi dans 

la gestion d’une collectivité. D’autres 

Édito du Maire