Meteo

Hayange

COMMUNIQUE

Bulletin Municipal 55


LE BLASON DE LA VILLE DE HAYANGE


Ces nouvelles armoiries ont été adoptées par la commune de Hayange sur proposition de la Commisson héralidique départementale, le 13 avril 1950.

Elles rappellent que, pendant le Moyen-Âge et dès la fin du XIIIe siècle, la seigneurie de Hayange relevait du comté de Luxembourg, mais que le comte de Bar y avait acquis, avec d'autres droits, la maison-forte du lieu.

Les marteaux symbolisent l'activité minière et industrielle très ancienne de cette contrée. Les forges, fondées en 1660 pas François de la Roche-Hullin, avaient pris la place de plusieurs petites usinesqui étaient établies sur les bords de la Fensch.

Elles furent achetées, en 1704, par la famille de Wendel qui leur rendit leur prosperité.

Aussi, la commune avait-elle adapté (comme celle de Stiring-Wendel) les armoiries de Martin de Wendel,rénovateur de ses usines :

"de gueules, à deux martinets emmanchés d'or, la tête vers le chef, mis en sautoir, et un de même mis en pal, la tête vers la pointe, liés d'azur, et un canon d'or mis en fasce à la pointe de l'écu, ledit écu bordé d'argent"

et pour cimer le canon dudit écu.

Hayange est titulaire de la croix de guerre 1939-1945 (citation à l'ordre de la division).

 

LES ARMOIRIES DE LA VILLE DE HAYANGE



Délivrées par le Préfet de laMoselle le 4 mai 1950

Cet écusson comprend essentiellement et se faisant face en diagonale les armes du Duché de Luxembourg (lion) et les armes du Duché de Bar (poissons), duchés entre lesquels était partagée HAYANGE au Moyen Âge. En surimppression, les marteaux symbolisant l'activité minière.

En dessous, figure la croix de guerre délivrée à la ville par décision du 01.07.1948 de Monsieur le sécretaire d'Etat aux Forces Armées.

La Définition héraldique est la suivante :

"Burelé d'argent et d'azur, au lion de gueules couronné d'or brochant, et d'azur à 2 bars adonnés d'or, cantonnés de 4 croisettes recroisetées au pied fiché du même, deux marteaux de sable en sautoir brochant sur les écartelures".