Meteo

Hayange

COMMUNIQUE

Programme Hivernal 2018

du 24 novembre 2012 au 30 novembre 2012

Lettre ouverte à François Hollande d'élus mosellans de Droite et de Gauche, unis pour nationaliser Florange

Ils demandent, bien tardivement, mais d'une même voix, "une prise de contrôle public temporaire de l’Etat pour permettre à un opérateur industriel de reprendre l’activité de l’ensemble du site." Le courrier est parti de Metz pour Paris samedi 24 novembre 2012 au moment même où les premiers marchés de Noël ouvrent leurs portes en Moselle. A défaut de croire au Père Noël, ces élus mosellans de Droite comme de Gauche espère par ce courrier mettre le pied dans la porte en train de se fermer sur l'avenir de Florange à une semaine de la fin de l'ultimatum lancé par Mittal pour la cession de la filière chaude mosellane.

Lettre ouverte au Président de la République,
A plusieurs reprises, dans le cadre de la campagne présidentielle, vous êtes venu dans le Bassin Sidérurgique Lorrain confronté depuis plusieurs années à des restructurations successives. C’est un territoire et un dossier que vous connaissez bien.
A quelques jours seulement du délai imposé par ARCELORMITTAL pour trouver un repreneur pour la filière chaude du site de Florange, nous réaffirmons notre détermination à appliquer les conclusions du rapport Faure, commandé par le Gouvernement. Ce dernier conclut à la viabilité de la filière intégrée de Florange dans sa globalité. Or aujourd’hui, nous savons que deux repreneurs sérieux se sont manifestés mais sont  uniquement intéressés par l’ensemble du site, à savoir la filière chaude et la filière froide.
Dans le même temps, ARCELORMITTAL a annoncé qu’il ne souhaitait pas élargir le périmètre de la cession. Il use même désormais du chantage à l’emploi pour d’autres de ses sites afin de justifier ce choix. Face à cette situation, comme le Ministre du Redressement Productif, nous demandons une prise de contrôle public temporaire de l’Etat pour permettre à un opérateur industriel de reprendre l’activité de l’ensemble du site.
Compte tenu des enjeux humains, territoriaux, industriels, technologiques (ULCOS) et stratégiques de ce dossier, il est impératif d’aller dans le sens de cette prise de contrôle public  temporaire de l’Etat. Faute de quoi c’est toute une région qui risque, une fois encore, d’être victime alors que l’outil de production reste performant et porteur d’avenir.
De même, plus que jamais, nous sommes convaincus que l’industrie sidérurgique est hautement stratégique pour la France en particulier et pour l’Europe en général. On ne peut pas l’abandonner sans donner une chance à un repreneur qui, par sa simple réponse, valide les conclusions du rapport FAURE quant à la viabilité de la filière fonte intégrée lorraine.


Les signataires :

Jean-Pierre Masseret, PS, président du Conseil Régional de Lorraine
Patrick Weiten, DVD, président du Conseil Général de Moselle
Michel Liebgott (PS), Gérard Terrier (PS), Anne Grommerch (UMP), députés de Moselle
Jean-Marc Todeschini (PS), Gisèle Printz (PS), sénateurs de Moselle
Philippe Tarillon (PS), maire de Florange et président de la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch
Lionel Fournier (PS), maire de Rombas et président de la Communauté de Communes du Pays- Orne Moselle
Philippe David (PS), maire de Hayange
Jean-Jacques Renaud, maire de Serémange-Erzange
L’Intersyndicale CFDT / CGT / FO ArcelorMittal Florange
Jean-Pierre Liouville (PS), Premier Secrétaire du Parti Socialiste en Moselle
Patrick Thil, Secrétaire Départemental de l’UMP 57
Roger Tirlicien (PS), Secrétaire départemental du Parti Communiste
Guy Harau, Président EELV 57